Pede's Molen

Hundelgem (Zwalm)

Introduction

Le propos de ce site web est de faire connaître le Moulin de Pede, dont la restauration a été possible grâce aux efforts et à la détermination des propriétaires actuels. Le moulin a été sorti de l'abandon et de l'oubli, le préservant ainsi pour les futures générations.

Les moulins sont des témoins privilégiés d'un mode de vie ancien. Le pouvoir d'évocation du passé de ces moulins anciens est extraordinaire et c'est la raison pour laquelle tous les efforts qui contribuent à leur préservation et à la divulgation de leur riche histoire sont particulièrement importants.

Le Moulin de Pede

Vue de face et vue latérale (côté est)
Photographie n° 1-1 : Vue de face et vue latérale (côté est). © Jan Van Laethem

Le moulin à eau connu sous le nom de « Moulin de Pede » (Pede's Molen) se trouve à la commune de Hundelgem (Belgique), sur la frontière avec Velzeke. Le moulin a pris son nom de Benjamin Pede, qui fut son propiétaire en 1938. Nous reviendrons sur l'appellation originelle de ce moulin à eau dans les prochains chapitres.

Le ruisseau qui alimente le moulin est le « Passemarebeek » (voir note). La bâtisse est implantée dans un paysage très rural. L'année 1775 est ancrée dans le mur au-dessus de la roue hydraulique. C'est indubitablement une date de rénovation, car le moulin montre des traces évidentes de transformation. Le noyau du moulin à eau est plus ancien.

Le ruisseau « Passemarebeek » prend naissance à l'est de la commune de Opstal (voir Illustration n° 1-1 ci-dessous). Le cours du ruisseau se dirige d'abord vers le sud-est, mais change très vite vers le sud-ouest jusqu'au Moulin de Pede et plus loin jusqu'à la rivière Zwalm. La source du Passemarebeek se trouve à une distance à vol d'oiseau de 2.215 mètres du moulin à eau.

Ce ruisseau s'alimente en plus de trois cours d'eau plus petits. Le « Lindebeek » prend naissance à l'ouest de la commune de Steenbeke et, après une courte progression, déverse ses eaux dans le Passemarebeek. Sa source se trouve à une distance de 2.730 mètres.

Le « Zwedebeek » prend naissance à l'ouest de la commune de Opstal, très près de la source du Passemarebeek, mais se dirige alors principalement en direction sud et sud-ouest vers le moulin à eau. La distance entre cette source et le moulin est de 1.940 mètres. Le Zwedebeek rencontre le Passemarebeek juste au nord du Moulin de Pede.

Le quatrième cours d'eau, le plus petit, est connu localement comme « Heksenmeersgracht » (littéralement Douve du Marais des Sorcières). Ce ruisseau avec un débit très réduit débute son cours aux « Waterkersgrachten », un endroit riche en eau où on cultivait du cresson d"eau (Nasturtium officinale) jusqu'á récemment. Ce lieu se trouve un peu en-dessous des champs d'une colline avoisinante. Le quatrième ruisseau prend naissance à l'ouest du moulin à une distance de 495 mètres et jette ses eaux dans le Zwedebeek.

Quatre ruisseaux
Illustration n° 1-1 : Les quatre cours d'eau qui alimentent le Moulin de Pede. Les sources du « Passemarebeek » et du « Lindebeek » se trouvent à 55 mètres au-dessus du niveau de la mer. La source du « Zwedebeek » se trouve à 50 mètres et celle du « Heksenmeersgracht » à 40 mètres au-dessus du niveau de la mer. Le Moulin de Pede se trouve à une hauteur de 30 mètres au-dessus du niveau de la mer. © Jan Van Laethem

Ces quatre cours d'eau ont un débit relativement réduit. Lors de nos recherches historiques, nous n'avons pas constaté l'existence d'autres moulins qui s'alimentaient du Passemarebeek ou de ses affluents.

Le prochain chapitre en un coup d'œil :

Où nous partons à la recherche, à l'aide de cartes anciennes et d'autres sources d'archive, de la première mention de l'existence du moulin à eau et où nous pouvons confirmer sa date de construction.